Meurtre de Lotfi Naguedh : 15 ans de prison ferme contre quatre accusés

La Chambre criminelle de la cour d’appel de Sousse a condamné, ce mardi 16 novembre, à 15 ans de prison ferme quatre prévenus dans l’affaire du meurtre du chef de l’Union régionale des agriculteurs à Tataouine et le coordinateur du mouvement Nidaa Tounes, Lotfi Naguedh, décédé en 2012 en marge d’affrontements à Tataouine.

Les quatre prévenus ont été reconnus coupables d’homicide volontaire et ont écopé d’une peine de 15 ans de prison chacun, a rapporté à l’agence TAP le porte-parole de la cour de cassation de Sousse.

Il y a cinq ans, le 14 novembre 2016, un non-lieu avait été prononcé en faveur des quatre personnes accusées dans cette affaire. Le ministère public avait alors décidé de faire appel de ce verdict prononcé par le Tribunal de Sousse.

Deux personnes avaient été accusées d’homicide volontaire, les deux autres de complicité. Les quatre avaient été été blanchies de ces accusations. Elles avaient écopé alors de peines allant de trois à six mois de prison pour rassemblement illégal et pour avoir participé à des violences.

Commentaires:

Commentez...