Tunisie : « La situation est délicate », avertit le porte-parole du gouvernement

A l’issue de la réunion entre le gouvernement et l’Ugtt, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle et porte-parole du gouvernement Nasreddine Nsibi a reconnu que la situation en Tunisie est actuellement délicate.

Faisant part de l’engagement du gouvernement au principe de la continuité de l’Etat, il a averti contre la détérioration de la situation économique dans le pays. « Nous avons atteint une situation délicate, les Tunisiens doivent le savoir, on n’a pas opéré les réformes nécessaires », a-t-il expliqué.

Et d’ajouter que le gouvernement est disposé à ouvrir tous les dossiers dans le cadre de la transparence, appelant à mettre en place une approche participative pour résoudre les problèmes économiques.

La réunion entre une délégation de la centrale syndicale et le gouvernement a permis d’activer un ensemble d’accords et de conventions déjà signés.

A l’issue de cette réunion tenue ce lundi 15 novembre 2021 à la Kasbah, le secrétaire-général de l’Ugtt Noureddine Taboubi a annoncé en effet, que les conventions et accords déjà signés avec le gouvernement ont été activés et seront mis en exécution dans les prochains jours.

C’est dans ce contexte que la Tunisie s’active pour solliciter une nouvelle ligne de crédit de la part du FMI. D’ailleurs, lors d’une rencontre en visio-conférence tenue dans le cadre d’une session de formation organisée dans la capitale Jordanienne Amman par le FMI au profit des représentants des organes de la presse arabe, il a confirmé que des discussions techniques entre les services du Fonds Monétaire International (FMI) et les autorités Tunisiennes sont en cours, afin d’examiner la possibilité de lancer un nouveau programme de financement au profit de la Tunisie.

Commentaires:

Commentez...