L’INPT va enquêter sur les circonstances du décès du jeune d’Agareb

L’Instance Nationale pour la Prévention de la Torture (INPT) s’est engagée à enquêter sur les circonstances du décès d’un citoyen à Agareb, gouvernorat de Sfax. Le jeune est décédé en marge des protestations observées lundi contre la réouverture de la décharge d’El Kanna.

Dans un communiqué publié ce mercredi 10 novembre 2021, l’instance a appelé les parties judiciaires chargées de l’affaire à accélérer les investigations et à déterminer les responsabilités afin d’éviter l’impunité.

L’INPT a, en outre, appelé le pouvoir exécutif à « ne plus recourir aux anciennes approches dans le traitement des manifestations populaires », mettant en garde contre l’adoption des « solutions sécuritaires traditionnelles dans les mouvements populaires, qui ont, non seulement prouvé leur échec par le passé, mais laissé de graves séquelles sur la santé des citoyens ».

Rappelons que des habitants de la région de Agareb ont accusé les unités sécuritaires d’être à l’origine du décès du jeune, chose que le ministère de l’Intérieur a démentie.

Le département a affirmé que le citoyen en question a trouvé la mort suite à un malaise survenu à son domicile, situé à 6 kilomètre du lieu des manifestations.

Commentaires:

Commentez...