Enseignant poignardé : Le ministère solidaire, l’UGTT dénonce et grève décrétée

Rassemblement devant la clinique où a été admise la victime

Les Tunisiens sont sous le choc. Un enseignant a été poignardé en classe par son élève de 17 ans, un état de panique a été observé dans l’après-midi de ce lundi 8 novembre 2021 au lycée Ibn Rachik à Ezzahra.

Dans un communiqué rendu public dans la soirée de ce lundi, le ministère de l’Education s’est montré solidaire de l’enseignant victime affirmant qu’il prendra toutes les mesures nécessaires pour défendre ses droits.

Pour sa part, l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a publié un communiqué pour appeler à incriminer les agressions contre le cadre éducatif, estimant que cet incident est le résultat de l’acharnement contre les enseignants.

La fédération de l’enseignement secondaire a appelé dans un communiqué à un jour de grève demain dans tous les établissements éducatifs en signe de soutien à la victime, en état grave.

Le syndicat a rappelé à ce propos, les actes répétitifs d’agression perpétrés contre le cadre éducatif. La structure syndicale a appelé également les autorités responsables à intervenir en urgence afin de prendre les mesures nécessaires pour stopper de tels agissements, soulignant la disposition de prendre les différentes mesures de militantisme afin de préserver la dignité de l’enseignant. Selon la même source, l’état de santé de l’enseignant agressé, actuellement en réanimation, est critique.

Commentaires:

Commentez...