Djerba : Top départ de la 1ère édition du « Tunisia Desert Challenge »

Après la réussite du Rallye Fenix cette année, un autre grand rallye a démarré sur le sol tunisien, connu pour être le meilleur terrain de jeu des rallyes raids africains.

Pour sa première édition, le « Tunisia Desert Challenge » a démarré le 5 novembre 2021 avec la participation de plus de 450 sportifs représentant 25 pays différents.

Ce genre de compétitions constitue une opportunité idoine pour promouvoir le tourisme sportif. C’est aussi une occasion en or de mettre en valeur le patrimoine touristique et culturel du pays et de booster l’image et la « destination Tunisie ».

Notre Sud est un produit unique et exceptionnel qui séduit tous ceux qui viennent le découvrir. Il propose des pistes sablonneuses, aux cols dans les montagnes, aux oueds, aux canyons, aux dunes si belles, si différentes et si envoûtantes.

Il est important de rappeler que la distance à parcourir dans ce Rallye s’étend sur environ 2500 km, avec l’île de Djerba comme point de départ alors que l’arrivée aura lieu à Monastir.

Les pilotes et leurs copilotes sont venus de plusieurs pays avec leurs véhicules (catégories voiture/buggy, moto/quad, SSV, camion), pour se disputer les meilleures places d’où le volet compétitif et sportif de l’événement.

Après un court trajet (40 km) composé d’une variété intéressante de surfaces (piste de gravier rapide, petites pistes hors route et de sable), les concurrents ont longé, samedi 6 novembre, la magnifique côte et les belles plages de Djerba.

Côté classement, la victoire, dans cette prologue, a été remportée par l’équipe Suisse de Stéphane et Caroline Zosso (numéro 205, 00h 33min 24sec) dans la catégorie SSV, l’équipe Française de Thierry et Sophie Bunel Gourdy (numéro 307, 00h 35min 51sec) dans la catégorie Voiture/Buggy, l’équipe Belgeoise de Paul Verheyden, Kurt Keyser et Bjorn Burgelman (numéro 502, 00h 42min 04sec) dans la catégorie Camion, la surprenante Belgeoise de Backx Gwen (numéro 108, 00h 37min 15sec) dans la catégorie Moto/Quad.

La société tunisienne de distribution de pétrole (SNDP), le sponsor de cet événement, a approvisionné les voitures et les camions à travers ses produits.

Selon Gert Duson, organisateur et inspirateur de Tunisia Desert Challenge, il y a une très grande différence entre le Maroc et la Tunisie: « Au Maroc, les pistes sont caillouteuses. Le parcours est complètement différent. On fait des distances de 400 km/jour et il n’y a pas beaucoup de dunes donc les étapes étaient surtout rapides .

Ce rallye est une course plus technique ! En Tunisie, les dunes sont plus difficiles à aborder qu’au Maroc et techniques. C’est un challenge, un défi tout à fait différent pour les pilotes.

Il y a beaucoup de nos participants qui feront le Dakar bientôt en Arabie Aaoudite et ils sont venus spécialement ici parce que si tu sais rouler dans le désert tunisien, tu sais rouler partout dans le monde dans tout le désert ».

Malek Chouchi

Commentaires:

Commentez...