JCC 2021 – Insurrection de Jilani Saadi

Insurrection de Jilani Saadi

J’ai eu l’honneur de faire partie de la commission qui a sélectionné les longs et courts métrages de fiction tunisiens qui participeront aux compétitions officielles de la 32ème édition des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC). Parmi les trois longs métrages sélectionnés, Insurrection de Jilani Saadi, qui a fait l’unanimité des quatre membres de la commission.

Un beau film à voir absolument lors de cette édition des JCC. Un style particulier. Une caricature des tunisiens et de la situation actuelle du pays. C’est en même temps comique et très triste. Où va la Tunisie? Et quelle Tunisie voulons-nous?

SYNOPSIS
Une folie s’est emparée de la capitale Tunis et de sa périphérie. Plus rien ne fonctionne et les rues sont livrées à la confrontation entre policiers et manifestants.

Pendant une nuit :

  • Un vieil homme tétraplégique, est dévalisé de tout son argent et abandonné sur son fauteuil roulant par son fils sur l’autoroute Bizerte-Tunis.
  • Baya, une jeune fille maltraitée par son fiancé, est jetée à la rue, malgré les dangers qui règnent cette nuit-là dans les rues de Tunis.
  • Mosmar, un petit malfrat poignardé dans le dos, tente, malgré la douleur et les saignements, de fuir et de se cacher d’une horde invisible qui le pourchasse.
  • Oueld Jennet, se rend chez son ex-femme pour exiger de voir sa petite fille, suite au droit de visite que le juge lui a accordé. Pour l’en empêcher, son ex-femme appelle à l’aide les femmes du voisinage. Elles violentent Ouel Jennet, lui retirent tous ses vêtements, le maquillent et lui enfilent une robe. Oueld Jennet fuit, habillé comme un travesti. Il croise quatre hommes homophobes qui le pourchassent.

Baya, Mosmar, Oueld Jennet disparaissent miraculeusement in-extremis à chaque fois, comme par une volonté divine, et se retrouvent quelque part dans les environs de Tunis, à coté du vieux tétraplégique.

Baya, Oueld Jennet et Mosmar tentent de rejoindre Tunis ensemble en emmenant le vieux avec eux.

Tunis paraît loin et inaccessible, cette ville qui brille au loin de mille feux. En chemin, ils règlent leurs comptes et se vengent à leurs manières des injustices qu’ils ont subit en début de nuit.

Insurrection de Jilani Saadi

Jilani Saadi
Réalisateur, scénariste, monteur, acteur et producteur. Khorma (2002) est son premier long-‎métrage, suivi de Tendresse du loup (2006) qui a obtenu le prix du jury aux JCC 2006. En ‎‎2012, il a entamé sa trilogie Bidoun 1 avec un court métrage, suivi par Bidoun 2 (2014) et ‎Bidoun 3 (2018). Insurrection est son cinquième long-métrage.‎

Vous pourrez voir Insurrection :

  • Dimanche 31 octobre à 18h00 à l’Opéra – Cité de la Culture
  • Dimanche 31 octobre à 21h00 au Rio
  • Lundi 1 novembre à 15h00 à l’ABC
  • Mardi 2 novembre à 17h30 à Amilcar

Pour voir le programme détaillé par salles, cliquez sur ce lien.

Neïla Driss

Commentaires:

Commentez...