Makhlouf n’a subi aucun harcèlement, précise le Comité des prisons

Le comité général des prisons et de la rééducation a commenté la polémique suscitée par les rumeurs concernant les conditions de détention du député gelé Seifeddine Makhlouf.

Dans un communiqué rendu public, le comité dément toute information laissant croire que le concerné aurait subi un harcèlement en prison, ajoutant qu’il jouit de ses droits conformément à la loi.

S’agissant des caméras de surveillance, le comité précisé que leur utilisation est autorisée par l’instance nationale de protection des données personnelles, affirmant qu’il se contente simplement du visionnage et pas de l’enregistrement pour des soucis sécuritaires.

La structure a également démenti les informations concernant des doutes sur le vaccin anti-coronavirus reçu par le détenu.

Le député gelé de la coalition Al-Karama, Abdellatif Aloui, a annoncé que son collègue Seifeddine Makhlouf a suspendu la grève de la faim qu’il avait entamée il y a quelques jours.

Aloui a expliqué que Makhlouf avait décidé de suspendre la grève de la faim la visite effectuée par une délégation d’avocats, dont le bâtonnier des avocats.

Le collectif de défense de l’avocat et député gelé Seifeddine Makhlouf, a tenu une réunion suivie d’une protestation dans le hall du tribunal de première instance de Tunis. Au total, une centaine d’avocats venus des différents gouvernorats se sont portés volontaires pour défendre leur collègue.

Commentaires:

Commentez...