Tunisie : Environ 130 mille entreprises ont fait faillite

Le porte-parole de l’association nationale des propriétaires de petites et moyennes entreprises, Abderazek Houas, a annoncé la faillite de 130 mille entreprises et le renvoi de 750 mille employés désormais au chômage.

Dans une déclaration accordée ce jeudi 21 octobre 2021 à la radio nationale, Houas a révélé que les « lobbies » contrôlent l’économie tunisienne, directement et indirectement, à travers les anciennes lois qui, selon ses dires, avaient été promulguées sur mesure.

Il a regretté que les propriétaires d’entreprises qui ferment leurs portes sont menacés d’emprisonnement, soulignant qu’ils ne se trouvent plus en mesure de payer les frais de loyer, la Caisse nationale de sécurité sociale, ou la recette des finances, en plus de la difficulté d’assurer les salaires des travailleurs.

Le responsable a attribué ces problèmes au manque de financement des micro-entreprises, affirmant que la Banque de Financement des Petites et Moyennes Entreprises n’est qu’un simple bâtiment.

Le secrétaire général de l’Agence nationale des petites et moyennes entreprises (ANPME), Sofiene Gabsi avait mis en garde contre l’effondrement du tissu économique national, d’autant plus que les PME en représentent 95%, estimant que la poursuite de la fermeture de ces institutions pourrait provoquer une hausse du taux de chômage.

En septembre, il avait confirmé que sur un total de 771 mille entreprises, 88 mille PME ont fait faillite.

Gabsi avait ajouté que 54 mille autres entreprises étaient en voie de faillite, qualifiant la situation de ces institutions de catastrophique, dans une déclaration accordée au journal Achourouk, dans son édition de ce jeudi 9 septembre 2021.

Selon ses dires, la détérioration de la situation de ces entreprises a commencé en 2017 et s’est aggravée par la pandémie du coronavirus.

Commentaires:

Commentez...