Tunisie : Sans salaire, des députés saisissent la justice

Le secrétaire général du parlement dont les activités ont été gelées, Adel Hanchi, a indiqué que plus de 100 députés, retraités des secteurs public et privé, se retrouvent aujourd’hui sans salaire.

Les députés gelés qui se trouvent dans cette situation, qui pourrait perdurer jusqu’à la fin du mandat de l’assemblée législative, ont décidé d’intenter des recours auprès du Tribunal administratif.

Pour le député Nabil Hajji, la démission n’est pas une solution étant donné que pour démissionner, il faut d’abord présenter sa demande au représentant légal du parlement avant son examen par le bureau de l’ARP et sa publication au JORT.

Dans une déclaration accordée ce mercredi 20 octobre 2021 à l’agence TAP, il a fait savoir que les deux solutions possibles sont soit la dissolution du parlement, soit la publication d’un décret présidentiel permettant aux députés, en détachement, de reprendre leur fonction, en attendant de trancher cette question de manière définitive.

Sous le slogan « Avec le livre, je résiste au coup ! », le député gelé Abdellatif Aloui a lancé une campagne pour vendre ses livres « afin qu’il puisse subvenir aux besoins de sa famille ».

« Tout comme Moncef Ben Salem qui avait vendu du persil pour qu’il puisse vivre et ne pas s’agenouiller, aujourd’hui je lance une campagne pour vendre mes livres, pour vivre et faire vivre ma famille », a annoncé le député de la coalition Al-Karama sur sa page Facebook.

« La famine et la réduction des moyens de subsistance ont toujours été l’arme des tyrans, et aujourd’hui le coup d’État fait la même chose que Ben Ali… en suspendant la seule source de subsistance à des dizaines de députés ».

Commentaires:

Commentez...