Le PDL appelle à dissoudre le Parlement et à tenir des élections législatives anticipées

Le Parti destourien Libre (PDL) a appelé le président de la République à fixer un délai pour la situation exceptionnelle, à lever l’ambiguïté et à mettre en place un mécanisme de contrôle neutre et indépendant des décisions souveraines.

Il a également appelé à la dissolution du parlement, à la tenue d’élections législatives anticipées pour permettre au peuple d’exercer sa souveraineté, et à la publication d’une déclaration qui comprend les orientations générales et les politiques que l’autorité s’efforcera d’atteindre à travers la structure gouvernementale.

Le parti de Abir Moussi a souligné la nécessité de commencer immédiatement à vérifier les décaissements des différents prêts et dons reçus par la Tunisie ainsi que la mise en œuvre des budgets des années précédentes.

Il a également souligné l’importance de révéler les raisons de l’interruption des grands projets, d’ouvrir les dossier du développement et de la corruption dans le secteur agricole et de traiter immédiatement le dossier du terrorisme.

Dans un communiqué publié hier, dimanche 18 octobre 2021, le PDL a exprimé son inquiétude face à la politique étrangère adoptée par l’autorité en place, mettant en garde contre l’isolement international de la Tunisie et son exposition aux dangers de conflits régionaux et internationaux.

Dans ce contexte, il a également condamné les pratiques menées par les autorités pour entraver le travail du parti et restreindre ses activités ainsi que l’intention du président de la République à mettre tous les partis, députés et politiciens dans le même panier, déformant ainsi le rôle de l’opposition que le parti a joué au cours des dernières années.

Commentaires:

Commentez...