Tunisie : La guerre contre la spéculation se poursuit

Hier le ministère du Commerce a annoncé avoir lancé un programme de lutte contre la spéculation et le monopole. Ces dernières heures, dans plusieurs gouvernorats, des quantités de fruits et de légumes ont été saisies.

Les brigades de contrôle économique à Kasserine ont réussi, en collaboration avec les agents de la garde nationale, à saisir dans un entrepôt situé à la ville de Sbeitla, des quantités de fruits et légumes estimées à 6,5 tonnes et qui ont été destinées à être commercialisées sur les circuits non réglementés dans les gouvernorats voisins notamment à Kairouan et Sidi Bouzid, a indiqué à l’Agence TAP une source de la direction régionale de commerce à Kasserine.

La même source a ajouté que des procès d’infraction ont été rédigés à l’encontre des marchands qui cachaient ces quantités de fruits et légumes et ce pour détention de produits en dehors des circuits de distribution et pour monopole.

Le ministère du Commerce et du développement des exportations a annoncé le lancement d’un programme urgent spécifique de contrôle dans le secteur des fruits et légumes.

Lancé le 15 octobre 2021, ce programme vise à mettre fin aux pratiques de spéculation et aux augmentations excessives des prix, en les réduisant et en les ajustant, de manière à les adapter au pouvoir d’achat du consommateur tunisien.

Dans un communiqué publié de dimanche 17 octobre 2021, le ministère a précisé que ce nouveau programme s’articule autour de 5 axes:

  • Mise en place d’équipes de contrôle sur les routes, depuis les sites de production jusqu’aux marchés et zones de consommation.
  • Organisation d’opérations qualitatives de contrôle des entrepôts frigorifiques de produits agricoles.
  • Organisation d’opérations de contrôle spécifiques dans les marchés de gros.
  • Mise en place de cellules permanentes de contrôle, dans les marchés municipaux et hebdomadaires.
  • Application de sanctions administratives, judiciaires et pénales maximales aux contrevenants et proposition de décisions de fermeture immédiate, à l’encontre des contrevenants, dont l’exécution se fera en coordination avec le ministère public et les gouverneurs.

Commentaires:

Commentez...