Dégradation de la note souveraine à Caa1 : Mekki s’en prend à Kais Saied !

L’agence de notation Moody’s a fini par rétrograder la note souveraine de la Tunisie, une information tombée tel un couperet.

Sauf que visiblement, tout est source d’instrumentalisation politique pour nos dirigeants politiques et anciens responsables. Le leader démissionnaire d’Ennahdha et ancien ministre de la Santé Abdelatif Aloui s’en prend à Kais Saied et le tient, implicitement, responsable de cette nouvelle note souveraine.

Dans un post Facebook, il explique que si nous n’avons pas passé les trois derniers mois à discuter de la donne politique et à faire un dialogue, cette agence n’aurait pas rétrogradé la note de la Tunisie.

“Mais le coup d’Etat a d’autres priorités”, a-t-il posté, tenant en effet Kais Saied pour responsable de cette situation.

Sauf que ces agences de notation opèrent selon des indicateurs économiques et financiers clairs. Or le faible rendement des gouvernements, depuis 2010, ont fait que la Tunisie soit dans cette situation économique extrêmement fragile.

Jeudi, Moody’s a abaissé la note à long terme de la Tunisie en monnaie étrangère et locale de B3 à Caa1 et a maintenu la perspective négative.

L’expert économique Moez El Joudi a qualifié de catastrophique la décision de Moody’s de réduire la note souveraine de la Tunisie. « Dégradation de la Tunisie vers la catégorie C’est l’hécatombe! », a-t-il écrit.

L’économiste Ridha Chkandali, lui, a qualifié la décision de Moody’s de très dangereuse pour l’économie nationale.

Commentaires:

Commentez...