Tunisie : Bouden rejoint Saied dans sa guerre contre le monopole

Bouden a confirmé son adhésion à l’un des sujets les plus importants pour le chef de l’Etat : la spéculation et le monopole des biens et services.

Le cheffe du gouvernement Najla Bouden Romdhan a confirmé lors d’un entretien avec le président de la République, Kais Saied, que le gouvernement fera face aux « spéculateurs et manipulateurs du couffin du Tunisien ».

La responsable a promis un contrôle strict sur les canaux et réseaux de distribution, afin de décourager les monopoleurs et renforcer le rôle social de l’État dans la lutte contre la pauvreté.

Bouden s’est également engagée à protéger les petites et moyennes entreprises économiques en leur apportant des solutions pratiques pour les soutenir tout en aidant les exportateurs à travers la simplification des démarches administratives.

En septembre, le ministère du Commerce avait affirmé qu’il va utiliser tous les mécanismes nécessaires pour faire face au phénomène du monopole et des marchés parallèles à un moment où les prix de la plupart des produits agricoles et alimentaires s’affolent.

Les prix des produits agricoles ont connu une hausse vertigineuse, à l’instar de l’escalope de dinde ( le 20 septembre 2021, pour atteindre 18 dinars le kilo), bien que le ministère du Commerce a publié au début du mois de septembre courant un communiqué fixant les prix à 13, 500 dinars pour le consommateur.

Commentaires:

Commentez...