SNJT : Plaintes, boycott et sit-in des journalistes

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a, de nouveau condamné, dans un communiqué publié ce lundi 11 octobre, les agressions commises à l’encontre des journalistes ayant couvert, dimanche la manifestation organisée contre le président de la République Kais Saied.

Dans ce communiqué, il a invité ses adhérents, les partenaires des structures professionnelles et les composantes de la société civile à un mouvement de protestation, ce jeudi 14 octobre 2021, à partir de 10 h00, devant le siège du Syndicat pour dénoncer la poursuite des agressions contre les professionnels.

Il a également appelé tous les journalistes à se retirer de toute manifestation au cas où les participants cherchaient à les attaquer ou à les harceler.

Par ailleurs, le Syndicat, a appelé les médias à ne pas inviter ou passer des déclarations de participants ou organisateurs de ces manifestation dans leurs programmes tout au long de la période de protestation, et à ne transmettre aucune information concernant leur protestation, à l’exception de celle relative à l’agression des journalistes.

Le syndicat a également annoncé que des poursuites judiciaires ont été engagées à l’encontre des agresseurs sur la base d’enregistrements vidéo, précisant qu’il fera porter la responsabilité de ces violences contre les journalistes aux partis politiques et personnalités qui appellent à ces manifestations sans parvenir à les encadrer.

Ce nouveau communiqué fait suite aux agressions qui ont ciblé deux équipes de la Télévision tunisienne et celles qui ont visé la plupart des journalistes et photojournalistes assurant la couverture des manifestations de dimanche 10 octobre à l’avenue Habib Bourguiba.

Des manifestants participant au rassemblement anti-Saied, ont agressé les équipes de la Télévision nationale, lançant des projectiles sur elles et proférant des propos menaçants et hostiles aux journalistes.

Commentaires:

Commentez...