Goumani à Saied : « La réouverture de l’ARP ou des élections anticipées ! »

Le leader au mouvement Ennahdha, Mohamed Goumani, a renouvelé sa position et celle de son parti, qui refuse de suspendre l’activité de l’Assemblée des représentants du peuple, considérant cette mesure comme un grave danger.

Invité ce mardi 5 octobre 2021 sur Shems fm, Goumani a déclaré que considérer le Parlement comme un danger périlleux « dépasse le surréalisme ».

S’adressant au président de la République, il a appelé à opter pour une des deux options : soit rouvrir les portes de l’ARP et autoriser les députés à reprendre leurs activités, soit le dissoudre et se préparer à des élections anticipées.

Estimant que le pays vit « en dehors de la Constitution », le dirigeant nahdhaoui a estimé que l’État ne peut pas attendre et a besoin des autorités, qualifiant la décision du président d’inconstitutionnelle.

Commentaires:

Commentez...