Retour à l’ARP : Des députés se rétractent

Sous l’égide d’Ayachi Zammel, Iyadh Elloumi et Safi Saied, près de 90 députés comptent se rendre, ce vendredi 1er octobre 2021, à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) afin de réactiver les travaux du parlement.

Tous ces députés ont signé une motion revendiquant la reprise des activités de l’ARP après la fin des vacances parlementaires. Il s’agit de députés issus principalement des blocs parlementaires d’Ennahdha, Qalb Tounes et la Coalition Al Karama ainsi que d’autres blocs.

Considérant que toutes les mesures d’exception sont nulles et non-avenues, ces députés appellent le président de la République à revenir sur ses décisions et à se conformer à la Constitution, en se référant, en particulier, aux dispositions de l’article 80 et en privilégiant le dialogue entre les acteurs principaux sur la scène politique et sociale ».

Ils ont, aussi, affirmé la disposition à s’opposer farouchement, par la voie légale, à ces mesures qui constituent une menace pour la République et pour les acquis démocratiques.

Toutefois, il devront faire face au déploiement des renforts sécuritaires autour du siège du Parlement au Bardo.

De quoi en décourager certains ! En effet, le député Ayachi Zammel, a annoncé, ce matin sur les ondes d’Express fm, que des députés se sont rétractés et ont renoncé à se déplacer au siège de l’ARP en raison de campagnes de mobilisation lancées à l’encontre des députés et afin d’éviter que la situation dégénère.

En attendant, les députés devraient donc se réunir à distance pour mettre au point une feuille de route de sortie de crise.

Commentaires:

Commentez...