« Béji Caïd Essebsi, à l’origine du blocage des élections de la Cour constitutionnelle », selon Fetiti

Le deuxième vice-président du Parlement gelé, Tarek Fetiti, a confirmé que l’élection des membres de la Cour constitutionnelle avait été bloquée sur instruction de feu le président Béji Caïd Essebsi.

Fetiti a expliqué que la liste des membres de la Cour constitutionnelle avait été fixée, en présence du président de l’ARP à l’époque, Mohamed Ennaceur, et des députés Ghazi Chaouachi, Salem Labyadh, et Sofiane Toubal.

Toutefois, ce dernier avait été par la suite contacté par Caïd Essebsi, qui avait donné des instructions claires de ne pas voter pour l’universitaire Sana Ben Achour.

La raison du rejet de cette personnalité serait son absence des célébrations du 13 août, journée de la femme, au Palais de Carthage, ajoute Fetiti sur Jawhara fm.

Il faut rappeler que l’élection de la Cour constitutionnelle traîne en longueur depuis 2015 puisqu’elle a été reportée plusieurs fois, les députés n’ayant pas réussi à dégager la majorité requise pour les candidats.

Commentaires:

Commentez...