Tunisie : Rached Ghannouchi appelle à la «lutte pacifique»

Le président du Parlement gelé et président du parti Ennahdha, Rached Ghannouchi, a appelé à une « lutte pacifique » contre « l’autocratie absolue » instaurée, selon ses dires, après les nouvelles mesures prises par le président Kais Saied.

« Il s’agit d’un pas en arrière, un retour à la constitution de 1959 et un retour à un pouvoir individuel absolu », a-t-il déclaré ce jeudi 23 septembre 2021 à l’AFP. « Il n’y a plus de place aujourd’hui que pour la lutte. Nous sommes un mouvement civil et notre lutte est pacifique. »

Ghannouchi a considéré que l’annonce de Saied est « un coup complet contre la démocratie, contre la révolution et contre la volonté du peuple ».

« Nous avons appelé notre peuple à s’engager dans toute action pacifique qui résiste à la dictature et ramène la Tunisie sur le chemin de la démocratie… Nous voulons remettre le train tunisien sur le chemin de la démocratie », a-t-il ajouté.

Ghannouchi, qui multiplie ses apparitions médiatiques, a estimé plus tôt dans la journée que les annonces de Saied sont perçues comme un détournement contre la constitution et comme un putsch.

Dans une déclaration à Al-Araby Al-jadid, il a refusé catégoriquement ces nouvelles dispositions, réitérant son engagement à lutter contre ce qu’il appelle un coup d’Etat contre la Constitution et contre la démocratie.

« Nous refusons l’annulation de la constitution, et l’entrave du travail parlementaire, ainsi que celui du gouvernement », a-t-il insisté.

Commentaires:

Commentez...