Quatre partis forment un « Front » et appellent à la destitution de Kais Saied

 

Quatre partis politiques, à savoir l’Union Populaire Républicaine, Harak Tounes Al Irada, le Parti de la Volonté Populaire et le Mouvement Wafa, ont annoncé la formation du « Front Démocratique » dans l’objectif est de « faire face au putsch de Kais Saied ».

On explique, dans un communiqué publié hier mercredi 22 septembre 2021 que ce front vise à « défendre la volonté et les intérêts suprêmes du peuple tunisien, les libertés publiques, la Constitution et l’État de droit, et à faire face à la menace imminente pour le pays et l’unité nationale, principalement représentée par Kais Saied ».

Ce dernier, estime-t-on, a violé le serment constitutionnel, la Constitution et la loi et adopté un discours violent qui menace la paix civile et sème la discorde parmi les Tunisiens.

Pour ces partis, le président actuel a perdu toute légitimité après les nouvelles mesures qu’il a annoncées et « sa destitution est devenue un devoir ».

« L’Armée nationale, les Forces de sécurité intérieure et la Garde nationale doivent cesser de traiter avec Saied et les structures judiciaires doivent assumer leurs responsabilités et de faire face au coup d’État », ajoute le communiqué qui appelle toutes les institutions de l’État à ne pas traiter avec le président afin qu’elles ne soient pas dans une position qui viole la loi et soient soumises à la responsabilité judiciaire.

Commentaires:

Commentez...