Atteintes aux droits et libertés : Les plaintes affluent à la LTDH

Le président de la Ligue tunisienne des droits de l’Homme, Jamel Msallem, a estimé, dans une déclaration, ce mercredi 22 septembre 2021, sur les ondes de Mosaique fm, que de nombreuses plaintes ont été reçues par la Ligue et liées à l’interdiction de voyager et au placement en résidence surveillée sans justification judiciaire.

« Nous attendons des éclaircissements de la part du ministère de l’Intérieur concernant les décisions d’assignation à résidence », a-t-il ajouté, précisant que le ministère de l’Intérieur n’avait pas expliqué pourquoi certaines décisions avaient été prises de placer des personnes en résidence surveillée.

Jamel Msallem a assuré que la LTDH continuerait de surveiller toute violation des droits et libertés, appelant le Président de la République à mettre en œuvre ses promesses, en particulier le droit à la liberté de circulation, de réunion et d’expression.

Il a tenu à rappeler que ce que le président Kais Saied a récemment annoncé dans son discours de Sidi Bouzid au sujet de sa garantie des droits et des libertés n’est pas une nouveauté, mais une promesse qui avait été faite au président de la LTDH lors d’une rencontre avec lui au lendemain du 25 juillet 2021.

Commentaires:

Commentez...