Tunisie : Nouvelle pénurie de médicaments à l’horizon

Le directeur général de la pharmacie centrale, Béchir Yermani, a qualifié le stock national de médicaments de « faible ».

Cette pénurie s’explique, selon le responsable, par des problèmes au niveau du marché mondial en plus de la contrebande et de la pénurie de certaines matières premières nécessaires pour l’industrie pharmaceutique.

Yermani a indiqué, dans déclaration accordée à la chaîne nationale Watania 1, que le stock disponible n’est pas important, mais couvre les besoins à court et moyen termes, expliquant que les médicaments dont le stock couvre 3 mois de besoins sont considérés en pénurie, et qu’il y a des médicaments dont le stock ne couvre qu’un mois.

Le directeur général de la Pharmacie centrale a souligné que le soutien de la Tunisie aux médicaments importés, en plus de la disponibilité des médicaments en Tunisie à des prix jugés inférieurs à ceux d’autres pays, incite certains à les faire passer en contrebande.

« Il s’agit bel et bien d’un problème grave qui doit être traité. Il faut stopper l’hémorragie qui affecte les médicaments sensibles et les équilibres des institutions et des citoyens », a-t-il conclu.

Commentaires:

Commentez...