E. Saidane : « Sans loi de finances complémentaire, la situation est très dangereuse »

L’expert en économie, Ezzedine Saidane, a mis en garde contre l’absence persistante d’une loi de finances complémentaire pour l’année en cours et d’une loi de finances pour l’année 2022, qualifiant cette situation de très dangereuse, notamment au regard de la crise financière et économique que traverse la Tunisie.

Saidan a révélé dans une déclaration accordée ce lundi 20 septembre 2021 à Mosaique fm, qu’en l’absence de parlement, la Constitution tunisienne autorise le Président de la République à adopter le projet de loi de finances complémentaire pour l’année 2021 par un arrêté présidentiel.

Saidane a souligné que les besoins de la Tunisie pour le reste de l’année en cours sont de l’ordre de 18 milliards de dinars, mais que seulement 8 ou 9 milliards de dinars sont à la disposition de l’Etat.

Il a poursuivi mettant en garde que l’année prochaine, la situation sera plus dangereuse en l’absence d’une vision complète.

« Aujourd’hui, nous n’avons pas de loi de finances complémentaire pour l’année 2021, ni d’idée sur la situation attendue en Tunisie l’année prochaine, c’est très dangereux », a-t-il déclaré, ajoutant que les bailleurs de fonds étrangers n’entrent pas en négociations en l’absence de visions et de planifications claires.

Commentaires:

Commentez...