Le Courant Démocrate appelle Kais Saied à respecter la Constitution

Le Courant Démocrate a dénoncé les déclarations du conseiller du président de la République, dans lesquelles il annonce l’intention de Kais Saied de suspendre la Constitution.

En effet,Walid Hajjem, conseiller du président de la République, a déclaré à Reuters qu’il existe une tendance à changer le système politique en Tunisie.

Ce changement pourrait avoir lieu par le biais d’un référendum, a-t-il expliqué, soulignant que la Constitution actuelle est un obstacle majeur et devrait être suspendue.

Le Courant Démocrate a demandé au Président de la République de clarifier sa position sur ces déclarations et a rappelé la nécessité d’obéir à la constitution en respectant ses promesses du 25 juillet et le serment constitutionnel.

Il a également dénoncé « l’ambiguïté adoptée par la Présidence de la République à travers le boycott des médias tunisiens et des partenaires nationaux, ce qui porte atteinte au droit des citoyens tunisiens à l’information et à participer à déterminer leur destin, et ouvre la porte à des décisions unilatérales et à l’ingérence étrangère. »

« La cause de la crise politique, sociale et économique n’est pas principalement due à la constitution ou au système de gouvernement, mais à la corruption généralisée au sein de la classe dirigeante et dans les structures de l’État, à une mauvaise sélection des fonctionnaires, à l’inefficacité et à l’absence de programmes », indique le parti, ce vendredi 10 septembre 2021.

Dans le même communiqué, le courant a appelé le Président de la République à mettre fin à l’état de cumul des pouvoirs en l’absence de toute autorité de contrôle et à nommer un Chef de gouvernement avec une orientation sociale claire qui ne soit pas soumise aux diktats étrangers et travaille avec les pleins pouvoirs constitutionnels pour résoudre la crise sociale, économique et sanitaire et sauver les finances publiques.

Commentaires:

Commentez...