Législatives au Maroc : Déroute spectaculaire pour les Islamistes !

Le parti islamiste au pouvoir PJD a été largement battu par les partis libéraux considérés comme proches du palais royal, lors des élections législatives, qui se sont tenues hier, mercredi au Maroc.

En effet, les islamistes, au pouvoir depuis plus de 10 ans, ont subi une déroute spectaculaire lors de ces élections passant de 125 sièges dans l’assemblée sortante à seulement 12.

Il arrivent loin derrière leurs principaux rivaux, le Rassemblement national des indépendants (RNI), le Parti Authenticité et Modernité (PAM), tous deux de tendance libérale, et le Parti de l’Istiqlal (centre-droit), avec respectivement 97, 82 et 78 (sur 395 députés).

Des médias marocains expliquent que l’ampleur de la défaite des islamistes est inattendue dans la mesure où, malgré l’absence de sondages, les analystes pensaient que le PJD jouerait encore les premières places.

Les islamistes du PJD constituent le premier parti au Parlement depuis 2011. Le système politique est néanmoins toujours dominé par l’institution royale.

Commentaires:

Commentez...