Tunisie : Pourquoi Ennahdha a-t-il changé de ton face à Kais Saied ?

 

Alors que le président de la République veut aller jusqu’au bout dans son coup de passage en force, les réactions à son projet politique se poursuivent. Si, au début, le parti Ennahdha était le principal acteur qui s’était opposé par tous les moyens aux décisions présidentielles, désormais Ennahdha change de ton mais dans quel objectif ?

Le 25 juillet, alors que Kais Saied avait annoncé avoir décidé de prendre tous les pouvoirs et de geler le parlement, le parti Ennahdha criait au coup d’Etat et au retournement contre les institutions démocratiques. Sauf que progressivement, ses leaders commencent à changer de ton, dans une image qui nous rappelle le détournement de position observé juste avant l’alliance avec Nidaa Tounes et puis Qalb Tounès.

En effet, ils sont devenus nombreux les responsables de premier rang du parti à référence religieuse, à baisser le ton face au président de la République. A commencer par Samir Dillou arrivant à Mohamed Goumani passant par Abdelatif Aloui. Ce dernier est allé jusqu’à féliciter Kais Saied pour sa persistance et sa persévérance en dépit des pressions.

Des pressions ? C’est d’ailleurs le parti islamiste qui, s’appuyant sur les positions de certains pays étrangers, les exerce pour affaiblir la position du chef de l’Etat. Sauf que ce double langage pratiqué par Ennahdha n’est plus efficace, il a même un effet contreproductif dans la mesure où des conflits internes éclatent au sein de ses structures.

Mais comment expliquer ce détournement de position ? Ennahdha veut-il gagner du temps dans l’attente d’organiser ses rangs avant de mener une attaque ultime contre le projet du président ?

Commentaires:

Commentez...