Tunisie : Amnesty réclame à Saied la fin des interdictions de voyage « arbitraires »

Dans un communiqué rendu public, l’ONG Amnesty International a appelé le président de la République Kais Saied à mettre fin aux interdictions de voyage « arbitraires » et « illégales ».

Ces interdictions de voyage sont imposées à plusieurs personnalités depuis le coup de force du président tunisien Kais Saied, a-t-on rappelé.

L’organisation de défense des droits humains affirme avoir recensé depuis cette date au moins 50 cas d’interdictions de voyage ayant ciblé des juges, fonctionnaires et hommes d’affaires et un parlementaire. « Le nombre total est probablement bien plus élevé », a ajouté Amnesty dans un communiqué.

Ces interdictions sont « sans justification et en l’absence de toute décision judiciaire, en violation flagrante de leur droit à la liberté de mouvement », a dénoncé Heba Morayef directrice d’Amnesty International pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, citée dans ce communiqué. « Même dans des circonstances exceptionnelles, une personne devrait pouvoir voir et contester les preuves sur lesquelles se fonde une interdiction de voyager », a-t-elle ajouté.

Le président de la République Kais Saied avait, à maintes reprises, affirmé que ces dispositions sont exceptionnelles et que tous les droits de déplacement sont garantis.

Commentaires:

Commentez...