Riadh Sidaoui : « Le 25 juillet, Kais Saied a empêché un coup d’Etat en Tunisie »

On ne cesse de polémiquer sur ce qui s’est réellement passé le 25 juillet 2021 et sur les véritables raisons qui ont poussé le président de la République, Kais Saied à prendre des mesures exceptionnelles comme la levée de l’immunité des députés, le gel du Parlement et le limogeage du Chef du gouvernement.

Selon Riadh Sidaoui, directeur du Centre arabe de recherches et d’analyses politiques et sociales (Caraps) basé à Genève, Kais Saied a activé l’article 80 de la Constitution et pris les rênes du pays pour empêcher un coup d’Etat.

S’exprimant sur les ondes de Jawhara fm, ce lundi 23 août, Sidaoui a émis l’hypothèse que l’ancien Chef du gouvernement, Hichem Mechichi, le président de l’ARP, Rached Ghannouchi, l’ancienne ministre de la Justice, Hasna Ben Slimane et l’ancien ministre de la Défense, Brahim Bartagi avaient l’intention d’intenter un coup d’Etat contre Kais Saied.

Riadh Sidaoui va plus loin encore en affirmant que Rached Ghannouchi aurait demandé à la chaîne Al Jazira de diffuser depuis domicile de Hichem Mechichi un message vidéo adressé aux forces de l’ordre les appelant à se rebeller contre le président de la République.

Il explique qu’en fait, la véritable raison de la fermeture du bureau d’Al Jazira en Tunisie n’est pas en rapport avec la liberté d’expression, mais parce que la chaîne serait impliquée dans cette tentative de coup d’Etat.

Affaire à suivre…

Commentaires:

Commentez...