Phosphate : Huit personnes libérées, un ancien ministre et un ancien député toujours en fuite

La justice poursuit ses investigations dans le dossier du phosphate. Après avoir émis plusieurs mandats de dépôt et mandats de recherche, le 12 août dernier, huit personnes ont été libérées.

Le juge d’instruction en charge du dossier relatif aux soupçons de corruption financière et administrative dans l’extraction et le transport du phosphate, avait émis 14 mandats de dépôt à l’encontre d’un ancien Secrétaire d’Etat au ministère de l’Industrie, d’un contrôleur d’Etat au ministère des Finances, du directeur des mines au ministère de l’Industrie, du directeur des achats et de deux anciens directeurs généraux à la Compagnie des Phosphates de Gafsa ainsi que quatre directeurs de sociétés de sous-traitance dont deux frères d’un député du Parlement.

Parmi eux, huit personnes ont été remises en liberté dont quatre anciens directeurs généraux, le directeur de la Mine de Meknassi, le directeur général des mines et deux représentants d’une société de transport privé.

Trois suspects contre lesquels des mandats de recherche ont été émis sont toujours en état de fuite. Il s’agit d’un ancien ministre de l’Industrie, d’un ancien député et d’un ancien directeur général.

Le ministère public près le pôle judiciaire économique et financier a également émis, le 10 août, une interdiction de voyage à l’encontre de 12 suspects.

Commentaires:

Commentez...