Enquête judiciaire contre Rached Khiari, Mohamed Affas et Ayet Allah Hichri

Le parquet près le tribunal de première instance de Ben Arous a ordonné, lundi 16 août 2021, l’ouverture d’une enquête judiciaire à l’encontre de trois députés qui font l’objet d’une plainte portée contre eux par le ministère de l’Education en février 2020, a indiqué le porte-parole officiel du tribunal, Amor Hnine.

La plainte avait été déposée suite à la visite effectuée en février 2020 par les trois députés en question à l’école primaire des aveugles Ennour à Bir El Kassaa (gouvernorat de Ben Arous) et la publication par ces députés sur le réseau social Facebook d’une vidéo les démontrant en train d’essayer d’obtenir des témoignages auprès des élèves à propos d’actes de maltraitance et de harcèlement dans cet établissement, a précisé Hnine.

Il a ajouté qu’après la levée de l’immunité sur les députés du parlement, le parquet a ordonné aux agents de la brigade criminelle de la Garde Nationale à Ben Arous de se ressaisir de l’affaire et a décidé d’ouvrir une enquête à l’encontre de Rached Khiari, Mohamed Affas et Ayet Allah Hichri.

Ces trois députés seront convoqués par la brigade de Ben Arous dans le cadre des investigations liées à l’affaire, a souligné la même source.

Rappelons que le ministère de l’Education avait estimé, dans un communiqué publié au mois de février 2020, que l’acte perpétré par ces députés  » va à l’encontre de toutes les dispositions légales en matière des rapports entre l’institution éducative et ses pensionnaires, et représente un outrage à l’intégrité des élèves, laquelle est garantie par les législations du pays « .

Commentaires:

Commentez...