Contrats de lobbying d’Ennahdha : La Justice approfondit les recherches

Après la publication par le ministère américain de la Justice d’un nouveau contrat de lobbying impliquant le mouvement Ennahdha, le ministère public a décidé d’autoriser une unité de sécurité spécialisée à mener les recherches nécessaires concernant ce contrat.

Le procureur général adjoint du tribunal de première instance de Tunis, Mohsen Dali, a confirmé à Mosaique fm qu’après avoir mené diverses enquêtes préliminaires, le ministère public a autorisé une unité de sécurité spécialisée à mener les recherches nécessaires concernant ce qui a été mentionné sur le site du ministère américain de la Justice à propos du document contractuel de lobbying attribué au mouvement Ennahda.

Le ministère américain de la Justice a publié un nouveau contrat de lobbying conclu par le mouvement dirigé par Rached Ghannouchi en date du 29 juillet dernier. D’une valeur de 30 mille dollars, ce contrat vient quelques jours après les décisions annoncées, le 25 juillet, par le président de la République Kais Saied.

Ce contrat dévoilé vient s’ajouter à l’affaire en cours liée au contrat de lobbying conclu par Ennahdha lors des élections législatives de 2019. Le pôle judiciaire et économique avait d’ailleurs ouvert une enquête mi-juillet contre le mouvement Ennahdha, le parti Qalb Tounes et l’association « 3ich Tounsi », au sujet de contrats de lobbying liés à l’obtention de financements étrangers pour la campagne électorale et à l’acceptation de fonds d’origine inconnue.

Toutefois, le Mouvement Ennahdha a nié la signature de ce contrat de lobbying aux Etats-Unis selon lequel le parti de Rached Ghannouchi aurait conclu un contrat de lobbying quatre jours après les annonces faites par le président de la République, le 25 juillet dernier.

Le mouvement a indiqué être soumis aux procédures de la loi tunisienne, et ses comptes et contrats sont contrôlés par la Cour des comptes, assurant n’avoir signé aucun contrat de lobbying, ni par l’intermédiaire de son représentant légal, ni par l’intermédiaire d’aucune de ses institutions ou dirigeants.

Commentaires:

Commentez...