Tunisie : La France appelle à la « nomination rapide » d’un chef de gouvernement

Le ministre des Affaires étrangères, de la migration et des Tunisiens à l’étranger a été chargé par le président de la République, Kais Saied de mener des contacts avec des dirigeants européens, axés notamment sur les derniers développements en Tunisie.

Selon un communiqué rendu public, ce mercredi 28 juillet, par le ministère des Affaires étrangères, Othmane Jerandi a eu notamment des entretiens avec le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian, le secrétaire d’Etat allemand aux Affaires étrangères Miguel Berger et le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Josep Borrell.

A cette occasion, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a appelé à la « nomination rapide » d’un chef de gouvernement en Tunisie, soulignant, lors de son entretien téléphonique avec Othmane Jerandi, « l’importance de la nomination rapide d’un chef de gouvernement et de la formation d’un gouvernement qui soit à même de répondre aux attentes des Tunisiens », a indiqué la porte-parole du Quai d’Orsay.

Jean-Yves Le Drian a aussi « insisté sur la nécessité de préserver le calme et l’Etat de droit, et de permettre un retour rapide au fonctionnement normal des institutions démocratiques tunisiennes », rapporte l’AFP.

Lundi 26 juillet, le ministère français des Affaires étrangères avait publié un communiqué, pour revenir sur les événements en Tunisie indiquant que « la France a pris connaissance des décisions que le Président de la République tunisienne a annoncées et qu’elle suit avec la plus grande attention l’évolution de la situation politique en Tunisie ».

Paris « souhaite le respect de l’État de droit et le retour, dans les meilleurs délais, à un fonctionnement normal des institutions, qui doivent pouvoir se concentrer sur la réponse à la crise sanitaire, économique et sociale », indiquait ce communiqué.

« Dans le plein respect de la souveraineté de la Tunisie, la France appelle également l’ensemble des forces politiques du pays à éviter toute forme de violence, et à préserver les acquis démocratiques du pays. La France se tient aux côtés des Tunisiens face aux défis auxquels leur pays est confronté », a-t-on ajouté.

Rappelons que le Chef de l’Etat a décidé, dimanche 25 juillet, de geler les travaux du Parlement, de lever l’immunité de tous les députés, de limoger le Chef du gouvernement Hichem Mechichi et de prendre en main le pourvoir exécutif, conformément aux dispositions de l’article 80 de la Constitution.

Commentaires:

Commentez...