La France appelle ses ressortissants en Tunisie à la vigilance


Dans un communiqué rendu public ce lundi 26 juillet, l’ambassade de France en Tunisie a appelé ses ressortissants à la vigilance.

« Des rassemblements ont eu lieu ces derniers jours et pourraient se poursuivre, notamment à Tunis et dans les grandes villes. Il convient de faire preuve de vigilance et de se tenir à l’écart des rassemblements. Il est également recommandé de se tenir informé de la situation, avant d’envisager un déplacement ».

Le président de la République, Kaïs Saïed, a décidé après concertation avec le président du parlement et le chef du gouvernement, conformément à l’article 80 de la Constitution, le gel de toutes les activités du parlement.

« La première décision que j’aurais dû prendre depuis des mois concerne le parlement. Il s’agit de suspendre toutes ses activités. La Constitution, a-t-il expliqué, ne permet pas sa dissolution, mais n’empêche pas non plus la suspension de ses activités.

La deuxième décision, a-t-il ajouté, consiste à lever l’immunité parlementaire de tous les députés et de poursuivre en justice ceux parmi eux qui sont aux prises avec la justice. Il a ajouté qu’il présidera dorénavant le Ministère public.

Dans une adresse aux Tunisiens, diffusée sur la chaine de télévision Watanyia 1, Kaïs Saïed a indiqué que la troisième décision est la suivante: le président de la République se chargera du pouvoir exécutif aidé en cela par un gouvernement présidé un chef de gouvernement nommé par le Président de la République. Une série d’autre décisions, sous forme de décrets-lois, suivra, conformément à la Constitution afin de sauver l’Etat et que soit restaurée la paix sociale, a-t-il dit.

Commentaires:

Commentez...