Le bureau de l’ONU en Tunisie condamne les violences perpétrées contre Abir Moussi

Les Nations Unies en Tunisie ont condamné les actes de violence commis contre Abir Moussi, lors de la séance plénière du 30 juin au Parlement.

Le Bureau Coordinateur résident des Nations Unies en Tunisie, Arnaud Peral, a ajouté, dans un communiqué publié hier lundi, que « l’équipe des Nations Unies suit avec inquiétude ce qui se passe au Parlement tunisien, d’autant plus que l’incident n’était pas un cas isolé, mais vient après que d’autres cas récents de violence et de haine contre les femmes se soient répétés contre des femmes parlementaires et, plus largement, des femmes actives en politique en Tunisie ».

« Les Nations Unies considèrent que tout acte de violence contre les femmes politiques, qu’il soit physique ou verbal, constitue non seulement une violation des droits humains, mais constitue également une grave menace pour la démocratie et la participation des femmes à la vie publique », ajoute-on.

L’équipe des Nations Unies en Tunisie a exhorté les autorités à prendre des mesures appropriées contre les auteurs et a appelé les membres du Parlement, en tant que représentants élus des citoyens hommes et femmes, à faire preuve des normes éthiques et de conduite les plus élevées.

Commentaires:

Commentez...