Tunisie : Nouvelles mesures anti-Covid annoncées par le gouvernement

Hasna Ben Slimane a tenu, ce vendredi 25 juin 2021, annoncer les mesures destinées à freiner la propagation du coronavirus.

A ce titre, elle a annoncé le maintien des mêmes mesures qui s’étendront du 26 juin à minuit jusqu’au 11 juillet à 00h00.

Maintien des mêmes mesures

Le maintien des mêmes mesures signifie le maintien du couvre-feu de 22h00 à 05h00, le respect du protocole sanitaire dans les espaces publics et l’obligation de respecter le port du masque et la distanciation physique.

Le même protocole sanitaire sera applique dans les hôtels, salles de fêtes, restaurants, cafés, etc… avec une capacité réduite à 30% pour les espaces fermés et à 50% pour les espaces ouverts.

En outre, dans les cafés, Hasna Ben Slimane a réitéré l’interdiction du narguilé (chicha) et des jeux de cartes.

Couvre-feu à 20h00 pour les régions très touchées

Par ailleurs, le confinement général sera appliqué dans les régions les plus touchées par le virus et ne concernera, uniquement, que les zones où le taux d’infection s’élève à 400 cas pour 100.000 habitants.

Ce confinement général s’accompagnera d’une interdiction de circulation, un couvre-feu à partir de 20h00 et la fermeture des commerces qui ne sont pas indispensables à partir de 16h00, des salles de fêtes et des mosquées.

En outre, tous les rassemblements, les manifestations sportives et culturelles sont suspendues.

Confinement ciblé

Le confinement ciblé sera appliqué dans les zones où le taux d’infection s’élève entre 300 et 400 cas pour 100.000 habitants avec l’instauration d’un couvre-feu à 20h00. Idem pour les zones où le taux d’infection s’élève entre 200 et 300 cas pour 100.000 habitants.

Lors de son intervention, Nissab Ben Alaya, porte-parole du ministère de la Santé, a rappelé que quatre gouvernorats observent, actuellement un confinement général (Kairouan, Beja, Zaghouan, Siliana), et plusieurs délégations connaissent une propagation rapide du virus.

Dans ce contexte, le taux d’alerte très élevé est estimé à plus de 100 cas pour 100.000 habitants, le taux d’alerte élevé entre 50 et 100 pour 100.000 habitants, et le taux d’alerte moyen entre 10 et 50 cas pour 100.000 habitants.

Nissaf Ben Alaya a rappelé que la situation épidémiologique est très dangereuse et qu’il faut désormais respecter à la lettre toutes ces mesures.

Commentaires:

Commentez...