Variant indien en Tunisie : Nous ne sommes pas encore sûrs, annonce Louzir

Il faut attendre les résultats du séquençage des génomes du variant covid-19 pour confirmer si le variant indien est détecté en Tunisie, a indiqué jeudi Hichem Louzir, membre du comité scientifique de lutte contre le coronavirus.

D’après ses déclarations à l’agence TAP, les résultats sont attendus d’ici la fin de la semaine, précisant que l’annonce de 06 cas infectés par le variant indien a été confirmée suite à un séquençage partiel des génomes.

C’est une preuve scientifique qui reste partiel, a-t-il estimé précisant qu’une ressemblance peut fausser l’identification du variant. 04 laboratoires en Tunisie seulement peuvent réaliser le séquençage des génomes dont le laboratoire de l’institut Pasteur, a-t-il dit.

Le nouveau variant enregistre des cas de contamination grave touchant les différentes tranches d’âge dont les enfants et les jeunes, a encore regretté la même source.

Louzir a mis en garde contre l’état de fatigue parmi le cadre médical et paramédical en cas d’augmentation du nombre des cas dans les hôpitaux.

Après l’annonce par le ministère de la Santé, hier soir, de la détection en Tunisie de six cas d’infection par la souche indienne du coronavirus, la situation demeure floue concernant les prochaines mesures qui devraient être annoncées incessamment.

Dans ce contexte épidémiologique catastrophique, Samar Samoud, professeur hospitalo-universitaire d’immunologie à l’Institut Pasteur de Tunis rappelle que la souche indienne mutée Delta est 60% plus dangereuse que la souche anglaise Alpha.

Commentaires:

Commentez...