Détection du variant indien en Tunisie : S’achemine-t-on vers un confinement total ?

Suite à la découverte de six cas d’infection au variant indien, la commission scientifique de lutte contre le Covid-19 tient une réunion importante, ce jeudi 24 juin, afin d’examiner les résultats du séquençage génétique et proposer les mesures qui s’imposent.

En marge de cette réunion, la commission scientifique devrait émettre ses recommandations et proposer de nouvelles mesures à la lumière de ces nouvelles données inquiétantes.

Le couvre-feu sera-t-il confirmé ?

Dr. Rafic Boujdaria, chef de service des urgences à l’hôpital Abderahmane Mami, a indiqué, dans une intervention, sur les ondes de Mosaique fm, ce jeudi 24 juin, que l’actuelle vague de contaminations est très brutale et s’explique par la présence du variant indien.

Selon lui, le variant Delta touche surtout les personnes qui ne sont pas vaccinées et qu’il s’est propagé dans les gouvernorats où le taux de vaccination est très faible et a touché les jeunes de moins de 40 ans, et les enfants.

Il a souligné qu’un contaminé est capable de transmettre le virus à 5 à 10 personnes ce qui explique l’augmentation fulgurante du nombre de cas positifs au coronavirus ainsi que du nombre de décès sans oublier la saturation des hôpitaux.

Un confinement général de trois semaine préconisé

Selon lui, la seule solution pour lutter contre ce variant est l’instauration d’un confinement général pendant au moins trois semaines.

Il a souligné la nécessité de tenir pour responsables les contrevenants aux procédures sanitaires telles que le port du masque et la distanciation physique, notamment en renvoyant l’horaire du couvre-feu et en l’avançant à 20h00. Il a également souligné la nécessité d’accélérer la campagne de vaccination.

Tsunami Covid-19

L’idée est partagée par Dr Amanallah Messaâdi, membre de la commission nationale scientifique de lutte contre le coronavirus qui préconise, de son côté, un confinement sanitaire total sur l’ensemble du territoire et une fermeture des frontières.

Selon lui, un tsunami va souffler sur la Tunisie en raison de la forte accélération de la contagion alors que le système sanitaire est au bord de l’effondrement, a-t-il laissé entendre sur les ondes de Shems fm.

Rappelons que le ministère de la Santé a annoncé, hier soir, la détection de six cas d’infection par la souche indienne du coronavirus.

Commentaires:

Commentez...