En prison, Chafik Jaraya entame un sit-in ouvert

L’homme d’affaires Chafik Jaraya a décidé d’entamer un sit-in ouvert à la prison de la Mornaguia en signe de protestation contre sa situation judiciaire.

Selon plusieurs sources concordantes, Jaraya a refusé de rejoindre sa cellule en prison, dénonçant le traitement de harcèlement dont ils sont victimes, sa famille et lui.

Chafik Jaraya appelle dans ce sens la justice à le libérer sous caution.

La chambre criminelle des affaires de corruption financière auprès du Tribunal de première instance de Tunis a condamné, il y a un mois l’homme d’affaires Chafik Jaraya à dix ans de prison pour falsification de contrats de vente de biens confisqués.

Dans la même affaire, quatre fonctionnaires auprès de la Municipalité de la Marsa ont écopé de peines allant de cinq à dix ans.

Chafik Jarraya a été arrêté le 24 mai 2017. Fin mai 2017, le Parquet militaire diligentait une enquête contre lui et délivrait un mandat de dépôt à son encontre.

Aujourd’hui, Chafik Jarraya est accusé, entre autres, d’atteinte à la sûreté de l’Etat, de trahison et d’intelligence avec une puissance étrangère en temps de paix.

En octobre 2017 Les chefs d’accusation retenus contre eux concernaient l’exploitation par un fonctionnaire de sa qualité et de ce fait se procure à lui-même ou procure à un tiers un avantage injustifié ou cause un préjudice à l’administration, conformément aux articles 96 et 32 du Code pénal.

Commentaires:

Commentez...