Affaire Sidi Hassine : L’AMT appelle à accélérer l’instruction judiciaire

L’Association des Magistrats Tunisiens (ATM) a appelé, ce vendredi 11 juin 2021, le ministère public près le Tribunal de première instance Tunis 2 à accélérer l’instruction judiciaire à l’encontre des policiers «  »impliqués dans de graves dépassements contre un jeune du quartier Sidi Hassine Sijoumi ».

Rappelons que le ministère de l’Intérieur a publié un communiqué, ce vendredi 11 juin 2021 pour annoncer la suspension des policiers impliqués dans cette affaire suite à la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux.

Il a condamné ces comportements et annoncé que les procédures liées à l’enquête menée par l’Inspection générale de la sécurité nationale sont en cours, les agents responsables de ces abus ayant été suspendus de leurs fonctions.

L’AMT appelle également, dans un communiqué, tous les membres de l’autorité judiciaire « en tant que protecteurs des droits et des libertés » à assumer leur rôle dans les affaires de torture et de morts suspectes « afin de mettre fin aux bavures et à l’impunité ».

L’AMT dénonce fermement « les violences graves qui ont atteint l’intégrité physique et morale ainsi que la dignité de la victime, et qui rappellent les pratiques immondes des régimes dictatoriaux » et condamne « l’usage excessif et inacceptable de la force » pour réprimer les protestations qui ont suivi la mort suspecte d’un autre habitant du quartier au poste de police, « au lieu d’ouvrir une enquête administrative sérieuse et de chercher à apaiser les tensions et rétablir le calme ».

Enfin, l’AMT appelle le Chef du gouvernement, qui assure l’intérim à la tête du ministère de l’Intérieur, à assumer ses responsabilités face à la recrudescence des violences et des dérives policières contre les citoyens, en l’absence de réformes profondes de l’institution sécuritaire après la Révolution et met en garde contre les dangers de l’impunité.

Commentaires:

Commentez...