Vaccins périmés : Le ministère de la Santé dément Imed Boukhris

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 9 juin 2021 le ministère de la Santé est revenu sur la polémique autour de l’affaire de doses périmées du vaccin AstraZeneca.

Le président limogé de l’instance Nationale de Lutte contre la corruption, Imed Boukhris, révèle, dans un entretien accordé au journa Al-Maghreb, publié ce mercredi que l’INLUCC a dévoilé plusieurs dossiers, dont ceux liés à la situation sanitaire.

Il révèle notamment que plus de 20 mille doses du vaccin AstraZeneca, réceptionnées par la Tunisie, ont vu leur date de péremption expirer le 31 mai dernier, soulignant que l’instance avait lancé une alerte à ce sujet.

Le ministère de la Santé a démenti ces informations, affirmant que toutes les doses importées de ce vaccin ont été utilisées à l’exception de 190 qui ont été périmées.

Le département rappelle que 123.296 doses de ce vaccin sur les 256.760 disponibles ont été utilisées, alors que pour la quantité restante, la date limite d’utilisation est prévue pour le 31 août 2021.

Commentaires:

Commentez...