Bac blanc : Quand un enseignant turc massacre la langue française

Publiée sur les réseaux sociaux, la copie de l’examen a rapidement fait le tour de la toile.

Un professeur turc, enseignant la langue turque dans un lycée à Sousse, a fait l’effort de rédiger l’en-tête de la copie de l’examen du bac blanc en français, mais le résultat a été catastrophique.

Le directeur régional de l’éducation de Sousse, Nejib Zbidi, a confirmé à Mosaïque FM la véracité de la photo qui circule sur les réseaux sociaux montrant, en effet une grave erreur dans l’en-tête de l’une des épreuves du baccalauréat. Au lieu d’écrire bac blanc, l’enseignant en question ne maitrisant pas le français, a écrit bac blanche.

L’épreuve concerne une matière optionnelle, celle de la langue turque, alors que les copies ont été distribuées dans cinq lycées à Sousse. Il était déjà trop tard pour que le personnel éducatif corrige l’erreur puisque les sujets étaient déjà imprimés.

Le turc, comme langue optionnelle, a été introduit depuis l’année scolaire 2012-2013 suite à un accord entre la Tunisie et la Turquie signé au mois de juin 2013 et qui avait provoqué une grande polémique.

Depuis, l’expérience semble avoir échoué, et rares sont les lycées qui assurent actuellement cette matière optionnelle.

Commentaires:

Commentez...