L’amour de la Tunisie, un point commun entre Ben Ali et Ghannouchi, selon Ghariani

Invité ce jeudi 27 mai sur les ondes de IFM, l’ancien secrétaire général du RCD dissous et actuel conseiller du chef de l’ARP, Mohamed Ghariani est revenu sur plusieurs questions.

Evoquant le dossier de la réconciliation nationale, il a estimé qu’en dépit de certains efforts, aucune avancée n’a été faite dans ce dossier depuis la révolution. Il a dit que la Tunisie ne peut réussir sans unité nationale entre les différents Tunisiens.

Evoquant son nouveau poste, il a affirmé que certaines personnes veulent nuire à cette expérience ajoutant que cela fait partie des particularités de la vie politique en période transitoire. « La politique est un mouvement, ce n’est pas statique, il nous faut toujours du changement », a-t-il expliqué.

Dans ce sens, il a évoqué un point commun entre Zine Abdine Ben Ali et Rached Ghannouchi. Pour eux, les deux hommes font preuve d’un amour inconditionnel pour la Tunisie et font aussi preuve de réalisme.

L’ex secrétaire général du RCD dissous Mohamed Ghariani a été nommé en tant que nouveau conseiller du chef de l’ARP Rached Ghannouchi, chargé du dossier de justice transitionnelle et la réconciliation nationale.

Critiqué pour avoir opté pour un ex-RCDiste, le chef du parlement Rached Ghannouchi a affirmé que seule la réconciliation et le dialogue doivent primer en Tunisie. « Ghariani a déjà demandé pardon au peuple tunisien et ne s’est pas vanté de son passé », a-t-il insisté, assurant qu’il était temps « d’ouvrir les portes aux bonnes personnes ».

« D’autres pays ont essayé la vengeance, ils ont échoué, nous devons s’initier de l’expérience de l’Afrique du Sud », a-t-il ajouté.

Commentaires:

Commentez...