Immunité parlementaire : Ghannouchi tente de protéger les criminels, dénonce Samia Abbou

La députée du Bloc démocratique au Parlement, Samia Abbou, a confirmé que 29 demandes de levée de l’immunité des députés ont été présentées à l’Assemblée de 2014 jusqu’à l’année en cours 2021.

Dix demandes concernent d’anciens députés, tandis que 19 autres concernent des députés élus depuis 2019, explique Abbou assurant qu’il s’agit de données communiquées par le ministère de la Justice.

Pour elle, ce que fait le bureau du Président du Parlement est une manipulation et des tentatives de nier l’existence de demandes de levée d’immunité documentées par le ministère de la Justice.

« Le bureau de Rached Ghannouchi nie la réception de ces demandes et ne les présente pas en séance plénière afin de protéger les criminels qui se cachent derrière la loi », déclare-t-elle, ce jeudi.

Les chiffres relayés par Abbou ont été confirmés par le député du courant démocratique, Nabil Hajji.

Sur son compte Facebook, il a indiqué qu’après avoir soumis une demande d’accès à l’information, l’administration parlementaire l’avait informé que le parlement avait reçu dix-sept demandes de levée d’immunité entre 2014 et 2019 et une seule demande de levée d’immunité au cours de la période parlementaire actuelle.

Il a souligné qu’il y avait une contradiction dans les chiffres qui lui ont été fournis par rapport aux chiffres qu’il avait reçus de la part du ministère de la Justice. Ce dernier lui avait informé que les demandes de levée d’immunité déposées concernent 29 députés de 2014 au 15 avril 2021.

L’assesseur du président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), chargé de la communication et de l’information, Maher Medhioub, a assuré hier que le parlement n’a reçu aucune demande officielle de levée de l’immunité de députés.

Une déclaration qui intervient quelques heures après un discours du président de la République lors de sa rencontre au palais de Carthage avec le Chef du gouvernement et le ministre de la Défense.

Kais Saied a révélé que « 25 plaintes ont été transférées du Ministère de la justice au Parlement, mais qu’elles n’ont pas été examinées par l’ARP et n’ont pas été présentées en séance plénière ».

Commentaires:

Commentez...