Ahmed Mestiri n’est plus

L’ex-ministre de Bourguiba Ahmed Mestiri est décédé ce dimanche 23 mai à l’âge de 95 ans.

Né en 1925, Ahmed Mestiri était un parmi les plus forts militants contre le colonialisme et l’un des bâtisseurs de l’Etat tunisien moderne.

Il a occupé de nombreux postes ministériels dont la Défense, l’Intérieur, la Justice et les Finances. En 2013, il avait été proposé au poste de Chef du gouvernement à l’issue du dialogue national.

Dans le premier gouvernement formé par Habib Bourguiba, Mestiri se voit confier le ministère de la Justice, où il participe activement à la « tunisification » de l’appareil judiciaire, à la promulgation des nouvelles lois et à l’élaboration du Code du statut personnel.

Peu de temps après, il représente la Tunisie au Conseil de sécurité des Nations unies, à la suite du conflit survenu avec la France dans le contexte du bombardement de Sakiet Sidi Youssef. Le 30 décembre 1958, il se voit attribuer le portefeuille des finances et du commerce.

Parmi ses priorités figure alors l’élaboration d’une série de conventions franco-tunisiennes et la création de la nouvelle monnaie : le dinar tunisien.

Suite à un différend avec l’ancien leader Habib Bourguiba, il a quitté le Parti socialiste destourien et créé le Mouvement des démocrates socialistes en 1978.

Paix à son âme…

Commentaires:

Commentez...