Hechmi Louzir : « Les personnes qui ont refusé l’AstraZeneca pourront recevoir un autre type de vaccin »

Le vaccin AstraZeneca continue de faire polémique. « Les personnes qui ont refusé l’AstraZeneca pourront recevoir un autre type de vaccin », a déclaré, ce samedi 22 mai, Hechmi Louzir, chef de la campagne nationale de vaccination contre le coronavirus et directeur de l’Institut Pasteur.

« Les personnes qui se sont abstenues de recevoir le vaccin AstraZeneca pourront recevoir tout autre type de vaccin plus tard au cours de la campagne nationale de vaccination, mais à condition de se réinscrire sur la plateforme Evax.tn.

Dans une déclaration accordée à l’agence TAP, il a expliqué que le refus de se faire vacciner par un type spécifique de vaccin n’entraîne pas une exclusion du système de vaccination. Le processus est plutôt reporté à une autre date.

Par ailleurs, il a nié que l’utilisation du vaccin britannique AstraZeneca, depuis hier, ait causé à une nette diminution du nombre de personnes vaccinées quotidiennement, précisant que le taux de vaccinations par jour est estimé à environ 30 mille personnes, soulignant que le ministère de la Santé aspire à atteindre le nombre de 1,5 millions de personnes vaccinées avant la fin du mois de juin.

Rappelons que le très controversé vaccin AstraZeneca est utilisé en Tunisie depuis hier après avoir été approuvé par le comité scientifique chargé du suivi du processus de vaccination anti-Covid.

La Tunisie a réceptionné, le 16 mai dernier, un 3ème lot de 158.400 doses du vaccin AstraZeneca, dans le cadre de l’initiative Covax, après avoir reçu par le biais du même mécanisme 98.400 doses du même vaccin, il y a près de deux mois.

La Tunisie a décidé de l’administrer aux plus de 60 ans avait confirmé Hechmi Louzir, précisant que les effets secondaires de ce vaccin sont très rares, et vont de un à deux sur un million de personnes.

Commentaires:

Commentez...