Décès de Maradona : Sept personnes inculpées d’homicide volontaire

Sept personnes ont été inculpées pour « homicide simple avec préméditation » par les procureurs qui enquêtent sur la mort de Diego Armando Maradona, a annoncé, ce jeudi 20 mai 2021 l’agence de presse hispanophone EFE.

Le bureau du procureur général de la ville de San Isidro, à Buenos Aires, a également demandé au juge d’interdire aux accusés de quitter l’Argentine. Les accusés, dont le procès commencera le 31 mai, sont tous des professionnels de santé qui étaient chargés de s’occuper de Maradona.

Il s’agit des infirmiers Ricardo Omar Almirón et Dahiana Gisela Madrid, le coordinateur des infirmiers, Mariano Perroni, le médecin qui a coordonné l’hospitalisation à domicile de l’ancien footballeur, Nancy Forlini, le psychologue Carlos Angel Diaz, la psychiatre Agustina Cosachov, et le neurochirurgien Leopoldo Luque, indiqué comme le médecin de famille de Maradona.

Jusqu’ici accusés d’homicide involontaire, et mis en examen pour la mort de Diego Maradona, le 25 novembre dernier, ils sont désormais poursuivis pour homicide volontaire et encourent de 8 à 25 ans de prison pour n’avoir rien fait afin d’empêcher sa mort.

Cette aggravation des charges est lié à la parution début mai d’un rapport d’experts, qui a conclu que Maradona avait été « abandonné à son sort » par son équipe soignante, dont le traitement « inadéquat, déficient et imprudent » a conduit à une lente agonie.

Maradona, qui souffrait de problèmes aux reins, au foie et au cœur, est mort d’une crise cardiaque quelques semaines seulement après avoir subi une opération du cerveau pour un caillot de sang.

Commentaires:

Commentez...