Sommet sur le financement des économies africaines : Kais Saied dans le vif du sujet !

Le président de la République, Kais Saied, est, depuis hier, en France pour assister au sommet sur le financement des économies africaines, programmé pour ce mardi 18 mai 2021 à Paris.

Un sommet auquel participe la Tunisie ainsi que 21 pays africains, des dirigeants des pays du G7 et d’institutions européennes, africaines et d’organisations internationales, ainsi que les directeurs généraux du Fonds Monétaire International (FMI) et de la Banque mondiale (BM).

A la veille du sommet, le Chef de l’Etat a déjà établi quelques contacts et effectué une série de rencontres bilatérales.

La cité médicale de Kairouan évoquée

Ainsi, il s’est entretenu avec le président ivoirien Al Hassane Ouattara. Lors de leur rencontre, Kais Saied a souligné la disposition de la Tunisie à renforcer la coopération avec la Côte d’Ivoire dans le secteur de la santé notamment avec la perspective de la création d’une cité médicale des Aghlabides à Kairouan.

Il a, dans ce sens, adressé une invitation officielle au président Ivoirien pour venir visiter la Tunisie. Le président de la République a aussi salué les relations bilatérales historiques entre les deux pays affirmant les perspectives de coopération et de partenariat dans différents secteurs.

De son côté, Ouattara a exprimé le souhait de son pays de profiter de l’expérience tunisienne dans différents domaines notamment la santé à travers le développement de la coopération en médecine et la formation des étudiants ivoiriens dans des universités tunisiennes.

L’expérience tunisienne

Avec le président du Congo Félix Tshisekidi, il a évoqué des sujets d’ordre plus général, appelant à mieux gérer les ressources humaines et naturelles de l’Afrique.

De son côté, le président congolais a abordé sur les relations bilatérales, exprimant le souhait de voir son pays tirer profit de l’expérience tunisienne dans les domaines de l’infrastructure, l’énergie et l’agriculture.

Le Sommet de la francophonie

Kais Saied a également rencontré la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie Louise Mushikiwabo. Les discussions ont logiquement porté sur les préparatifs du Sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie, et la collaboration avec la Tunisie dans l’optique de sa prochaine tenue les 20 et 21 novembre prochains à Djerba.

Kais Saied à l’Elysée

Enfin, Kaïs Saïed a été invité à un dîner à l’Elysée. Reçu par le président Emmanuel Macron et son épouse Brigitte Macron, il a eu l’occasion d’amorcer sa stratégie pour jouer à fond la carte des relations historiques entre la France et la Tunisie.

Ce sommet sur le financement des économies africaines est, en effet, l’opportunité d’échanger avec le président français, la France étant un partenaire stratégique de la Tunisie.

Sommet sur le financement des économies africaines

Ce sommet a pour objectif de trouver de nouvelles sources de financement pour l’Afrique, lourdement impactée par la pandémie de Covid-19. Le FMI et la BM seront des acteurs incontournables et pourraient permettre aux pays africains de bénéficier de prêts à des taux zéro.

Comment Kais Saied compte-t-il plaider la cause de la Tunisie lui qui n’a jamais été porté sur l’économie ? A Paris, le chef de l’Etat sera bien obligé de plonger dans la marmite et exploiter cette occasion qui se présente pour offrir de nouvelles opportunités à la Tunisie.

A Paris, Kais Saied aura surtout l’opportunité de plaider la cause de la Tunisie qui négocie actuellement un prêt de 4 milliards de dollars avec le FMI. La France étant membre du G7, son soutien reste important dans cette démarche.

Ce sommet axé sur le financement des économies africaines pour les relancer, est l’évènement que Kais Saied peut exploiter en tentant de négocier un allègement de la dette tunisienne qui se chiffre à 100% du PIB.

Ayant ignoré, l’année dernière, l’appel consistant à suspendre le service des dettes souveraines en raison de la pandémie du coronavirus, la Tunisie aurait pu bénéficier de cette « manne » en sollicitant une restructuration ou un allégement de ses dettes.

Elle a, aujourd’hui, l’occasion de se rattraper sachant que Kais Saied devrait avoir des entretiens avec les dirigeants du FMI, de la BM et de la BAD.

Commentaires:

Commentez...