Mechichi exprime la détermination de la Tunisie à lutter contre la cybercriminalité

Le chef du gouvernement, Hichem Mechichi, a participé, dans la soirée de vendredi 14 mai 2021 à un sommet virtuel sur le terrorisme en ligne réunissant les leaders signataires de « l’appel de Christchurch » visant à bloquer la diffusion en ligne d’images ou de contenus produits par les groupes terroristes.

Le sommet a été organisé à l’initiative de la Nouvelle-Zélande et de la France pour soutenir le mouvement « Appel de Christchurch », la ville néozélandaise où une série d’attaques dans deux mosquées ont fait 51 morts et 49 blessés en mars 2019.

L’appel de Christchurch » avait été lancé le 15 mai 2019 par le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre de la Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern.

A cette occasion, le chef du gouvernement a réaffirmé l’engagement de la Tunisie à combattre ce phénomène par la force du droit, conformément aux meilleures pratiques internationales. « La stratégie nationale de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent repose sur la prévention, la protection, le suivi et la riposte », a-t-il dit.

Pour lui, la lutte contre la cybercriminalité constitue l’un des défis majeurs pour la Tunisie qui n’épargnera, a-t-il promis, aucun effort en vue de contribuer au renforcement de l’appel de Christchurch.

Hichem Mechichi a néanmoins souligné la détermination de la Tunisie à garantir les libertés des citoyens sous toutes leurs formes et à assurer un internet libre, ouvert et sûr, signalant toutefois qu’il faut rester vigilant. « Les différents groupes extrémistes utilisent internet pour leur propagande et le recrutement des terroristes », a-t-il averti.

Pour lui, seule une action conjointe permettra de vaincre ces fléaux !

Commentaires:

Commentez...