Tunis-Carthage : Des pots-de-vin de 300 dinars pour échapper à la quarantaine obligatoire

Le député du Bloc démocratique, Nizar Makhloufi, a estimé que les dépassements observés à l’aéroport de Tunis Carthage sont une véritable catastrophe.

Selon lui, des voyageurs ont payé un pot-de-vin de 300 dinars pour pouvoir rentrer chez eux sans être placés en quarantaine obligatoire à l’hôtel.

Makhloufi a expliqué, lors de son intervention ce lundi 10 mai 2021 sur IFM, qu’il avait fait des recherches sur l’affaire et a découvert que quatre personnes rentrées de l’étranger, étaient chez elles, sans mise en quarantaine obligatoire dans un hôtel.

Il a ajouté qu’elles avaient payé entre 100 et 150 euros comme pot-de-vin pour pouvoir échapper à la procédure entrée en vigueur depuis le 3 mai.

Rappelons que le gouvernement avait annoncé qu’un confinement obligatoire de sept jours sera imposé à tous ceux qui arrivent de l’étranger outre l’obligation de délivrer un test PCR négatif.

Le ministère de la Santé avait par la suite annoncé la liste des voyageurs débarquant en Tunisie par tous les ports frontaliers terrestres, maritimes et aériens, qui seront exemptés de la quarantaine obligatoire.

La liste comprend:

  • Les voyageurs vaccinés ou qui ont contracté le coronavirus et ont reçu une dose unique de vaccination, ainsi que ceux qui ont obtenu un certificat à cet effet délivré par les autorités sanitaires du pays de résidence avec l’obligation de se soumettre à une quarantaine dans les lieux de résidence en Tunisie.
  • Les mineurs non accompagnés ou accompagnants des personnes qui ont été vaccinées
  • Les voyages touristiques assurés et encadrés par le Ministère du Tourisme conformément au protocole sanitaire approuvé.
  • Les voyageurs qui débarquent pour traitement dans les hôpitaux et cliniques selon les procédures en place en coordination avec les autorités concernées.
  • Les personnes à besoins spécifiques (les personnes à handicap et les personnes âgées incapables d’effectuer les activités quotidiennes et de prendre soin d’elles-mêmes)
  • Les diplomates tunisiens et étrangers.
  • Les délégations officielles venant pour des missions de travail à court terme (moins de cinq jours)

Ces personnes, exemptées du confinement obligatoire, seront soumis à un test rapide de dépistage du SRAS-CoV-2 (TDR-Antigène) à leur arrivée en Tunisie. En cas de résultat positif, le concerné sera dirigé vers un centre d’isolement.

Commentaires:

Commentez...