Affrontements à Al-Qods : La Tunisie demande une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU

La Tunisie, membre arabe du Conseil de sécurité a demandé une réunion du Conseil de sécurité pour demain lundi 10 mai, et ce en coordination avec la partie palestinienne et l’appui de la Chine, actuel président du Conseil, la Norvège, l’Irlande, le Vietnam, Saint-vincent-et-les grenadines et le Niger.

Le but étant de discuter de la grave escalade qui résulte de l’agression des autorités israéliennes contre les territoires palestiniens occupés, en particulier à Al-Qods et de l’invasion de l’esplanade de la Mosquée Al-Aqsa, lit-on dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger rendu public samedi soir.

Une réunion qui a aussi pour objectif de mettre la lumière sur les violences des autorités de l’occupation contre les palestiniens et sur la persistance de sa politique expansionniste qui obéit à des visées d’annexion par la démolition et l’expropriation de maisons appartenant à des palestiniens, l’expulsion de familles palestiniennes et l’atteinte au statut historique et civilisationnel de la ville d’Al-Qods.

La demande de la tenue de la réunion du Conseil de sécurité est présentée à l’appel du président de la République Kais Saied partant de la position ferme de la Tunisie et de son soutien au peuple palestinien dans sa lutte pour recouvrer ses droits légitimes et créer un Etat indépendant avec Al-Qods Al Charif pour capitale, souligne la même source.

Ces pratiques, fustige le département des Affaires étrangères, constituent une violation flagrante du droit international et une menace à la paix et à la sécurité internationale et vient saper les efforts visant à instaurer une paix juste et globale dans la région.

Commentaires:

Commentez...