Tunisie : Le FMI juge le programme de réformes économiques réalisable mais exige un calendrier

Une délégation présidée par Ali Koôli, ministre de l’Economie, des finances et de l’appui à l’investissement est à Washington jusqu’au 9 mai pour négocier un nouveau programme de réformes avec les institutions de Bretton Woods, principaux bailleurs de fonds du pays.

La délégation tunisienne dépêchée à Washington va solliciter auprès du Fonds monétaire international (FMI) un prêt de 4 milliards de dollars remboursable sur 3 ans en contrepartie de promesses de réformes économiques.

Ce mercredi 5 mai 2021, des responsables du FMI ont estimé que le programme de réformes économiques proposé par le gouvernement tunisien est « réalisable », mais sa mise en œuvre nécessite un calendrier prédéfini afin d’accélérer la relance économique dans le pays.

Ces conclusions font suite aux réunions tenues, les 3 et 4 mai avec la délégation tunisienne. Lors de ces réunions auxquelles ont pris part, la directrice générale adjointe du FMI, Antoinette Sayeh et le Directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale au FMI, Jihad Azour, la délégation tunisienne a passé en revue les principales orientations du programme de réformes et le calendrier proposé pour exécution.

Le ministre de l’Economie, Ali Kooli a, à cet égard, soutenu que son gouvernement œuvre à améliorer le climat des affaires et de l’investissement, notamment, à travers la réduction des démarches bureaucratiques et la numérisation des services administratifs et à maîtriser les équilibres financiers.

Il a également mentionné que ce programme prévoit la révision de la subvention, la réforme des entreprises publiques et la maîtrise de la masse salariale dans la fonction publique.

Commentaires:

Commentez...